J’ai testé le Sh’Bam et le GRIT Force (LES MILLS)

J'ai testé le GRIT et le Sh'Bam de Les Mills

A l’occasion d’un marathon LES MILLS organisé par le Wellness Sport Club de Lyon (je ne pouvais pas louper ça ! ), j’ai pu tester deux cours un peu moins connus de la franchise néozélandaise, le Sh’Bam et le GRIT Force.
Aperçu de l’Attack (hors sujet !) Je suis à peu près au centre de la photo, en legging et débardeur noir 😉

Le Sh’Bam : une « Zumba » made in LES MILLS ?

Sh'Bam Les Mills

J’attendais beaucoup du Sh’Bam étant donné que j’aime beaucoup le Body Jam que j’essaye de pratiquer une fois par semaine.
Le Body Jam c’est un cours de danse, avec des inspirations électro, dance, house, dancehall, reaggaetton, hip hop… sur des musiques et remix actuels. Le cours très structuré, comme tous les cours LES MILLS, et commence par 3-4 morceaux d’échauffement, suivi de deux chorégraphies plus longues. Les mouvements sont assez simples, mais leur association rend plutôt bien, le rythme est plutôt soutenu (ça reste très accessible), la travail est cardio, et on termine avec la satisfaction d’avoir (presque!) véritablement dansé.

Sur le papier le Sh’Bam c’est « le programme parfait pour quiconque cherchant à créer et à laisser parler la star qui sommeille en lui, même si danser n’est pas naturel pour lui. » Une manière fun et sociable de s’entrainer sur les morceaux du moment en somme.
J’avais un peu de mal à voir de prime abord la différence avec le jam… L’idée est aussi de se lâcher et de « surkiffer le moment » (dixit mon ancien coach). Le cours est de 45 min contre 1h, et semble plus accessible que son grand frère.

Et bien… Je n’ai pas trop aimé… Le cours est beaucoup plus accessible certes, mais en devient un peu trop facile, dans le sens trop dépouillé, pas assez travaillé, et je me suis retrouvée plusieurs fois dans la situation typique du « qu’est-ce que c’est que ce mouvement, on a l’air un peu bêtes… ». Je précise que je n’ai jamais fait de Zumba, mais beaucoup font la comparaison entre ce cours et le Sh’Bam sur la forme, et c’est peut-être pour leurs similitudes que j’ai moins apprécié. Les chorégraphies sont beaucoup plus courtes et durent le temps d’une chanson, et quand on adore la danse, on reste un peu sur sa faim : il n’y a pas vraiment de travail chorégraphique à proprement parlé, mais plus un enchainement de 3-4 mouvements que l’on répète sans cesse. Alors oui c’était super cool, parce que dans la salle, on avait tous des profils sportifs complètement différents, et qu’on s’est retrouvés tous en mesure de suivre le cours et d’apprécier un moment de danse et de fête (et de franche rigolade !), mais si vous cherchez un véritable cours de danse, allez du côté du Jam, de la Glam Dance ou mieux, direction l’école de danse !

Le GRIT FORCE : un Pump +++ !

GRIT Force Les Mills

Ce fût pour moi une grosse révélation ! J’aime beaucoup les entrainements HIIT, hyper intenses, de courte durée, et pendant lesquels je dois me donner à fond ! Le GRIT a répondu parfaitement à mes attentes ! D’une durée de 30min, chaque GRIT (Force, Plyo et Cardio) vous invite à donner une bonne claque à vos limites ! Ils sont d’ailleurs plutôt conseillés pour des pratiquants plutôt expérimentés.

Le marathon Les Mills incluait un GRIT Force, j’avoue que sur le coup j’étais un peu déçue personnellement du choix, étant donné que je suis beaucoup plus à l’aise en cardio (et plyo) qu’en muscu. Je me suis mise il y a 2-3 mois au Pump, qui incorpore déjà une certaine dimension cardio, mais j’avoue que je n’aime pas autant cela qu’un Body Attack, mon cours fétiche !

Lorsque le coach nous a indiqué les charges que nous devrions mettre sur la barre, j’ai blêmi : « toujours plus que votre charge maximale pour chaque exercice ». Je me suis dit que quand même, pour une première fois, j’allais charger léger (pas folle la guêpe). C’est parti pour un entrainement HIIT, avec des airs de CrossFit, ultra-intense, où chaque répétition semble être la dernière, et où le cardio joue tout de même une part importante (et m’a sauvé la mise plus d’une fois !). On alterne épaulés-jétés, épaulés squats, pompes sautés avec step ou encore burpees explosifs, avec un maximum de charge, de répétitions sur un temps court, avec de courtes récupérations.

J’ai tout simplement adoré, à tel point que de revenir au Pump m’a un peu blasée. Bien sûr, je n’ai pas fait le tour, je galère toujours autant pour les squats et fentes (je préfère courir et sauter partout, question de musculature) tout comme je m’éclate pour les épaulés-jetés, mais il me manque une dimension plus extrême, et encore un peu plus cardio…!

J’ai donc particulièrement hâte que cette dernière activité soit développée sur Lyon et en particulier dans mon club chéri…!

 

Publicités

6 réflexions sur “J’ai testé le Sh’Bam et le GRIT Force (LES MILLS)

  1. Nicolas Diaz dit :

    Bonjour,

    Etant futur prof de fitness et n’aimant pas du tout la danse, mon formateur ma conseillé de m’y mettre parce-que je suis trop raide et droit sur un cours de step.
    Je voulais donc me mettre à la danse plus par obligation. Selon toi, le Sh’bam serais mieux que le Bodyjam pour commencer?

    • Marine dit :

      Bonjour Nicolas,
      Si tu veux mon avis (bien que n’étant pas une professionnelle du secteur) je pense qu’entre Sh’bam et Body Jam, il vaut mieux que tu t’orientes vers le Body Jam si ton but est d’adopter une démarche plus fluide et plus souple : l’ensemble du corps va être davantage sollicité, et tu auras un vrai travail chorégraphique à mener, ce qui te rappellera le step je pense ! Après, les progrès que tu escomptes ne seront peut-être pas aussi rapides qu’avec un vrai cours de danse, en fonction de tes besoins spécifiques, mais pour démarrer ça me semble pas mal !
      Bon courage et bravo pour ta formation !

  2. Lucie dit :

    Bonjour Marine
    Body Jam vs. Sh’bam : quel grd sujet pour tout amateur de fitness qui se respecte 😃 ! J’avoue que j’ai une préférence pour le Sh’bam. J’aime le fait que les chansons et les chorés changent toutes les 5 minutes et j’aime danser sur des chansons qui ne sont pas des remixes. Certes, les chorés sont moins travaillées mais le problème avec le Body Jam c’est que l’association de pas qui rend bien est répétée des 10aines et des 10aines de fois. Et les répétitions qui traînent en longueur, ce n’est pas mon truc, je finis par m’ennuyer alors que toutes les copines s’éclatent, ce que je comprends parce que les pas sont réalisés de manière automatique car appris par cœur grâce à cet effet de répétition. Alors, elles ne se concentrent plus et donc s’amusent !

    • Marine dit :

      Je suis d’accord, c’est vrai que pour certaines chorégraphies on prend trop de temps pour l’apprentissage des pas au détriment de la réalisation de la chorégraphie finale… C’est souvent très répétitif !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s