Pourquoi la Zumba ça m’énerve

Imaginée dans les années 90 par le chorégraphe Alberto Perez, la Zumba explose aujourd’hui: 12 millions de personnes pratiqueraient aujourd’hui, dans 125 pays différents, ce cours d’aérobic inspiré des danses latines.

Véritable phénomène de société, la compagnie Zumba  a réussi le pari de faire danser la planète, de la Zumbini pour les bébés de 0 à 3 ans, aux vétérans grâce à la Zumba Gold. Développée sur des enchainements simples, sur de la musique rythmée, ce cours veut rendre le fitness accessible et joyeux, et propose une ligne de vêtements colorés et punchy. La machine Zumba est bien rodée et laisse entendre à tout un chacun qu’il peut s’entrainer tout en s’amusant: jeux vidéos, DVD, objets dérivés, tout a été pensé pour faciliter l’accès de tous à cette discipline inédite.

Les cours sont toujours pleins à craquer, des ateliers et des cours se font et se défont, de plus en plus de coachs se lancent dans l’aventure, et beaucoup d’adeptes me proposent de les rejoindre. Oui, mais je n’aime pas la Zumba. Enfin, l’engouement est tel que j’ai tendance à adopter la position de repli « c’est trop populaire, pas assez sportif… ». Quelques raisons qui ne me donnent pas vraiment envie d’essayer:

  • La formation des professeurs de Zumba d’abord: aucune formation de base n’est requise, seule une ou deux journées de formation : vous, moi, tout le monde peut devenir prof de Zumba, ce qui n’est pas forcément très rassurant pour la réalisation des postures sans danger par exemple… De plus, rien ne garantit la qualité du cours, qui est souvent très hétérogène en fonction du professeur, de la structure…
  • Le phénomène: hallucinant, la Zumba en salle ne suffisait pas, maintenant, elle se fait en piscine avec l’Aquazumba, avec une chaise (Zumba Sentao), à quand la Zumba Poney?
  • L’état d’esprit Zumba: « Séchez la gym, venez faire la fête! », en tant que sportive assidue, j’apprécie tout particulièrement l’effort et le dépassement de soi, même lors de ma séance de yoga quotidienne. Progresser, transpirer, se fatiguer c’est mon crédo. Faire des « efforts » sans même m’en rendre compte, en me remuant seulement un peu, j’ai du mal à y croire…

Après tout, à en voir les adhérents sortir de la salle de cours, souriants, de bonne humeur, et évoquant déjà la prochaine séance, peut-être que c’est moi qui suis un peu jalouse? La Zumba n’a pas vraiment la prétention de vous faire brûler des milliers de calories ou de vous sculpter un corps de rêve en 2 semaines , à force d’efforts et de transpiration, mais au moins elle promet un lâcher prise, et la possibilité de bouger tout en s’amusant et en passant un bon moment.
Allez, je vais me laisser tenter tiens!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s